31 janvier 2008

De la carte de Cassini au Cadastre en passant par Google maps

L'actualité de la cartographie est riche ce matin

  • La Carte de Cassini accessible en Google Maps
Au XVIIIe siècle, César-François Cassini et son fils Jean-Dominique ont réalisé la première carte du royaume de France (dans les limites de l'époque), à l'échelle de 100 toises, la fameuse Carte de Cassini, en utilisant la pratique de la triangulation.
Le site GeoGarage.com a réalisé une mash-up, superposant ces cartes à la carte satellite de la France par Google Maps. Apparaissant en noir et blanc, elle donne le visage ancien de la France en permettant de zoomer jusqu'aux des lieux dits anciens. Le plus intéressant est de pouvoir superposer les cartes anciennes et contemporaines.
La résolution et compression des images est inférieure à celle des cartes de la BNF. Ce site permet donc de trouver un lieu aisément ; mais la qualité d'une copie sera privilégiée sur le second site. Voici des liens utiles de cartographie ancienne.
(Sources de cette actualité : zorgloob.com, googlemapsmania.blogspot.com, davidrumsey.com)
  • Autres cartes anciennes en ligne
Pour poursuivre l'exploration d'un lieu ancien, l'idéal est un site personnel http://www.cartocassini.org/ qui propose par des index de lieu d'explorer d'autres cartes anciennes en quelques clics : cartes des archevêchés français, des diocèses, plans anciens de villes, cartes des régions, des pays, des îles, cartes marines, artes des rivières et canaux et cartes conservées dans des lieux tels que la Bibliothèque Royale Danemark, la Bibliothèque Nationale d'Estonie ou la Bibliothèque de Jérusalem [10] Cartes à la dérive [6]
  • Le Cadastre napoléonnien et actuel en ligne
Vous trouverez enfin deux cadastres en ligne. Il vient d'être mis en ligne le cadastre français contemporain avec quelques 20 premiers départements à l'adresse http://www.cadastre.gouv.fr/. Les autres départements devraient suivre progressivement
(Source : http://fr.groups.yahoo.com/group/archivistesterritoriaux/message/1423)

Le cadastre napoléonien, 1er cadastre français, est quant à lui numérisé progressivement par les services d'archives départementaux. 20 départements sont pour le moment couverts. Voir la liste sur le site de la Direction des Archives de France :
Ain,
Alpes-Maritimes
Ardèche
Aube
Bouches-du-Rhône
Charente (depuis avril 2008)
Côtes-d'Armor
Eure-et-Loir
Loire-Atlantique
Lot-et-Garonne
Haute-Marne
Lyon
Mayenne
Rennes
Pyrénées-Atlantiques
Saint-Etienne
Seine-Saint-Denis (la présentation de loin la meilleure, faite par le service départemental du Patrimoine culturel de Seine-Saint-Denis, bureau de l'Inventaire)
Sarthe
Savoie
Haute-Savoie
Var
Yvelines

ville de Toulouse : http://www.urban-hist.toulouse.fr/
  • Pour plus de cartes du XVIIIe siècle à nos jours
  1. Des villages de Cassini aux villes d'aujourd'hui, base de l'EHESS
  2. Le Géoportail de l'IGN
  3. L'Atlas du Patrimoine de Seine Saint-Denis recoupant et supérposants cadastre napoléonnien, fouilles archéologiques...


(voir l'article du blog de Francegenweb)

27 janvier 2008

Plans d'urgence dans les archives

Quelques liens qui seront for utiles à ceux qui cherchent à se doter d'un plan d'urgence :

Pour avoir une liste d'exemples de catastrophes ou de situations difficiles les derniers mois, voyez les billets sur :
Quelques idées pratiques expérimentées lors de catastrophes :
  • Séchage et ventilation avec séchoir à cheveux fixés en l'air : voir un billet d'Archivistica du 16 avril 2008 et du site adn.es du même jour.
  • mars 2009 : pour une catastrophe majeure (ex : l'effondrement des Archives municipales de Cologne), création d'un groupe de soutien Facebook "

Des initiatives en Europe et ailleurs

1. Des expériences 2.0 d'Archives pour moderniser l'approche du métier d'archiviste

  1. Des expériences sur Flick'R : la bibliothèque du Congrès notamment a chargé des photos sur Flick'R pour les faire indexer par les lecteurs. Le but est de mieux les décrire (voir en priorité l'article du Tour de toile du BBF, puis les reprises dans les blogs d'archivistes comme Spellboundblog, Archivesnext.com ou Thinking Twice. Cela fait sensiblement écho à quelques idées dans l'ère, par exemple aux A.D. de la Haute-Garonne ou à l'indexation de l'Etat civil par les lecteurs dans divers services d'archives départementaux suiveurs de l'initiative des Archives départementales de la Mayenne.
  2. Diverses expériences sur YouTube : mise en ligne de vidéos par les archives de l'Ontario (source : Ten Thousand Year Blog) et Collecte en ligne d'archives audiovisuelles sur par l'Archivo de la Ciudad de Arganda del Rey à Madrid (source : @archivista, 15 01 2008).
  3. Un Wiki pour permettre aux lecteurs de compléter les inventaires des National Archives à Kew, Your Archives
  4. Un Service de réponses instantané en ligne proposé par l'archiviste des Hobart and William Smith Colleges grâce au widget Meebo (idée que l'on retrouve (avec des délais de réponse) dans le service Le Guichet du savoir à la B.M. de Lyon ou Sindbad à la Bibliothèque nationale de France
  5. Permettre aux lecteurs de suivre l'actualité des archives grâce à une syndication RSS, des podcasts... C'est ce que permettent les Archives nationales d'Australie, les Archives nationales du Royaume-Uni à Kew, le CIA (ICA) ou en France les Archives départementales de l'Isère et de la Seine-Maritime.
Des collaborations à l'ancienne (tout aussi efficaces)
  1. Les relevés des dépouillements d'état civil (faits en salle de lecture) par des associations généalogiques sont accessibles sur certains sites d'archives, à commencer par L'Indre ou les Archives générales du royaume de Belgique (voir le projet des démogénistes).

Biblio pour approfondir le sujet :

2. Les idées de portails d'archives et de coopération :

L'idée semble fleurir principalement en Espagne en ce moment...3. Les catalogues communs déjà en place
Idées bibliographiques :
BBF, La coopération des bibliothèques européennes : table ronde du BBF, au Salon du Livre, le lundi 17 mars de 13 h 30 à 15 h.

15 janvier 2008

Le Web des généalogistes

Quelques liens qui s'enrichiront par la suite

LES BLOGS pour suivre l'actualité des généalogistes

Les PORTAILS
Les conseils
L'ETAT CIVIL en ligne
Vous pouvez suivre l'actualité à deux adresses :
-le site de la DAF :
-le site France gen Web :
-sur la carte cliquable de France gen Web et sur Généaweb (un article commantant les différentes cartes proposées sur internet sur Des racines et des êtres de septembre 2008).
-sur un billet de Gilles Dubois, "Archives numérisées, registres paroissiaux et d'état-civil, dépouillements", 8 octobre 2005, qui recense à la fois les archives en lignes mais aussi les dépouillements (le billet semble régulièrement mis à jour).

Autres types de sources en ligne... pour les soldats
-Mémoire des hommes (bases de données concernant les soldats « Morts pour la France » lors de la Première guerre mondiale, de la Guerre d’Indochine et de la Guerre d’Algérie. Le site contient également des informations sur les personnes fusillées au Mont-Valérien au cours de la Seconde guerre mondiale.)
-Registres matricules ou d'enregistrement militaires commencent à être numérisés. La Mayenne est comme souvent la plus en avance (images + base de dépouillements proposée)

L'ENTRAIDE EN LIGNE
Quelques adresses sont disponibles sur FranceGenWeb.
Il y a notamment de nombreux forum Yahoo!
Plusieurs sites d'entraide généalogique avec des bénévoles en ligne pour vous répondre :